Bitmap Created with Sketch.

16 jeunes talents

Découvrez nos 16 autres jeunes talents !

Cassandre Lepicard

Au coeur des îles lucayes

C’est lors d’une randonnée dans les Pyrénées orientales que Cassandre a trouvé son inspiration pour réaliser son illustration.

Elle rencontre lors de cette balade, de nombreuses espèces de végétaux, d’animaux ou d’insectes.

Avec un regard sensible face à cette biodiversité, cette jeune artiste a souhaité mettre en lumière la place qu’occupent animaux et végétaux dans notre environnement. Cette carte est une piqure de rappel nous indiquant que l’homme doit s’adapter et respecter la nature qui, à tout moment, est susceptible de reprendre ses droits.

Cassandre a reproduit motifs, couleurs, textures, formes repérés lors de son escapade.

Votez pour cette œuvre afin de récompenser ce talent en cliquant ici

Illustration en vidéo
Adèle Augry

Point à la ligne

A travers son œuvre, cette jeune artiste propose une façon originale de concevoir une carte routière.

Son processus créatif passe par l’emploi de divers outils et de techniques variées par un langage singulier.

La méthode choisie s’opère par celle de l’assemblage au travers du prisme de l’accumulation de symboles enchevêtrés en une multitude de strates planes, de variations de supports papiers, de contrastes colorés, de formes graphiques, de signes, de symboles et de picto qui font l’unité de la production visuelle.

En quelque sorte créer une carte patchwork par un système simple de juxtaposition et d’assemblages visuels empruntés des codes et symboles des cartes MICHELIN.

Votez pour cette œuvre afin de récompenser ce talent en cliquant ici

Illustration en vidéo
Elora Michel

Ode au patrimoine naturel

Cette jeune artiste a conçu une carte comme un « jardin breton » à l’échelle du département du Finistère et/ou de la Bretagne.

Originaire du Finistère, elle garde en mémoire des souvenirs du littoral, des forêts, des champs…

L’évasion qu’elle propose est un voyage à la recherche du patrimoine sauvage (des sites Natura 2000 plus spécifiquement).

Elora s’est concentrée sur une carte du vivant en dessinant des paysages, des animaux présents sur ce territoire en y ajoutant des petits symboles liés à la culture. A travers son œuvre, elle a représenté tous les éléments participant au caractère vivant et pittoresque de ce territoire.

Votez pour cette œuvre afin de récompenser ce talent en cliquant ici

Illustration en vidéo
Ella Blanchard

Un paysage, deux voyages

A travers son œuvre, Ella a proposé sur sa carte, deux itinéraires différents pour un même voyage en fonction de la sensibilité de chacun. N’empruntant pas le même tracé, les voyageurs auront pour autant la même destination : les parcs américains.

Pour mettre en adéquation le fond et la forme, le tracé des routes a été réalisé à l’aide de matériaux bien pensés. Matières douces, moelleuses, confortables et rassurantes pour représenter les routes principales et le cheminement le plus évident.

Matériaux brillants, sauvages et souples pour faire référence aux trésors cachés à découvrir sur les routes plus pittoresques et moins parcourues.

Votez pour cette œuvre afin de récompenser ce talent en cliquant ici

Illustration en vidéo
Geoffroy Garcin

Altaï, errance dans les steppes de Mongolie

En représentant l’Altaï, Geoffroy nous invite à découvrir l’immensité dépeuplée de la Mongolie, mais aussi de nous informer sur l’impact que peut avoir la crise climatique au-delà de nos frontières.

Travailler sur les steppes de Mongolie était pour lui, une manière d’assouvir ses rêves d’immensités et de solitude. Probablement une réaction à nos modes de vie surpeuplés, toujours plus hâtifs.

Cependant, il s’est rendu compte au fil de ses recherches que le mode de vie des civilisations mongoles traditionnelles était lui aussi menacé par de nouveaux enjeux climatiques, économiques, politiques et sociaux favorisant les vagues de migrations environnementales vers la capitale : Oulan-Bator.

Les nomades et leurs cycles pastoraux millénaires deviendraient-ils alors des mirages errants dans les villes surpeuplées ?

Votez pour cette œuvre afin de récompenser ce talent en cliquant ici

Illustration en vidéo
Charlotte Genser

N20.21

Cette jeune parisienne illustre au travers d’une carte, la capitale, en y répertoriant certains de ses souvenirs.

Son œuvre est une invitation à l’évasion et au rêve. Depuis le premier confinement, Charlotte tient un journal dessiné qui lui a permis de collecter une multitude de petits dessins représentant des anecdotes, des rencontres, des endroits…

« Les images n’ont pas besoin d’être inscrites dans un lieu pour être comprises. Cependant, une fois placées sur la carte elles prennent un tout autre sens et nous permettent de laisser libre cours à notre

imagination ».

Son projet raconte la manière dont elle appréhende et vit la ville au quotidien.

Votez pour cette œuvre afin de récompenser ce talent en cliquant ici

Illustration en vidéo
Léa Besson

Icônes

Cette jeune artiste a réalisé une carte iconographique sous la forme de pixels illustrés.

Chaque icône représente les différentes espèces basées sur la carte du Parc de la Tête d’Or à Lyon.

Son oeuvre est une représentation de la faune et de la flore présentent à cet endroit.

L’objectif fut d’illustrer cette grande diversité et ainsi de donne envie aux spectateurs d’investir ce lieu.

Votez pour cette œuvre afin de récompenser ce talent en cliquant ici

Illustration en vidéo
Léa Dormoy

65°N, 18°0

« La carte par sa matérialité, fait partie de l’expérience sensible du voyageur ».

A travers son œuvre, Léa a souhaité rendre hommage à la proximité entretenue avec cet objet iconique en proposant une interprétation sensible et personnelle du territoire islandais.

L’objectif ? Rendre visible le fait que la carte soit vectrice d’émotions.

Grâce à un équilibre entre un vocabulaire graphique abstrait (retranscrivant les émotions ressenties par une sélection de formes et de couleurs) et d’éléments plus concrets (servant de points d’ancrage à l’imaginaire – extraits de matières rocheuses, sable, glace…), le spectateur peut à son tour vivre un voyage imaginaire.

La majorité du projet a été réalisé « à la main » en travaillant la matière et en utilisant la technique du collage pour avoir un maximum d’expressivité.

Votez pour cette œuvre afin de récompenser ce talent en cliquant ici

Illustration en vidéo
Sarah Germain

Road trips

« Imaginer l’imprévu semble contradictoire, si ce n’est contre-productif. Mais je pense que rêver de situations n’empêche pas d’avoir de bonnes surprises une fois sur la route ».

En s’inspirant d’aventures à vivre lors d’un voyage aux USA, Sarah a créé des formes blanches en réserve, presque abstraites, libres d’interprétation.

C’est l’imagination et les envies profondes de chaque spectateur qui leur donneront un sens. Son illustration devient pour chacun d’entre eux un voyage unique, rempli d’aventures singulières.

Le principe est le même que pour les nuages, chacun perçoit des formes différentes. Les nuages ont également un fort rapport aux rêves et sont insaisissables tout comme les imprévus.

Votez pour cette œuvre afin de récompenser ce talent en cliquant ici

Illustration en vidéo
Gabriel Giraudet

Carte du Maroc, pays du couchant

Ce jeune talent a souhaité rendre hommage à son pays d’origine.

Son illustration nous montre la multiplicité des facettes qui constituent le Maroc et nous propose une invitation au voyage en s’appuyant sur le mode de vie de ses habitants.

Les éléments annotés et repris en détails permettent une vision topographique du pays, et représentent des éléments rarement visibles sur une carte comme l’artisanat local et la vie culturelle.

Votez pour cette œuvre afin de récompenser ce talent en cliquant ici

Illustration en vidéo
Philippine Joyeux

La griserie de l’A89

« La carte est un rêve où la vitesse devient réelle. »

Dans une promenade virtuelle au travers d’un tronçon de l’autoroute A89, cette jeune artiste fige tout au long de son périple, les gares de péages et aires d’autoroutes.

Si les péages marquent l’entrée et la sortie des autoroutes ils sont aussi, les portes symboliques d’un changement de vitesse et d’état. Les territoires traversés se fixent sur le papier éveillant toute envie de voyager.

Le tout, rythmé par ces arrêts obligatoires perdus dans un flux continu. Les lecteurs de la carte se projettent dans un voyage non quantifié par le temps et l’espace entre un point A et un point B, mais par l’ivresse visuelle de la vitesse pure.

Votez pour cette œuvre afin de récompenser ce talent en cliquant ici

Illustration en vidéo
Garance Petit

Les blaches et ses environs

Cette illustration rend hommage à l’Ardèche, région pour laquelle cette jeune artiste éprouve un attachement particulier puisque c’est ici que se trouve ses racines familiales.

Garance a souhaité représenter toutes les petites habitudes qu’elle a lorsqu’elle s’y rend : parcours, activités, achat de produits locaux… en les agrémentant de paroles prononcées par ses proches.

Sur son œuvre, Garance a mis en lumière la nature en jouant sur des couleurs verdoyantes. Les pointillés rouges représentent son parcours habituel en s’inspirant du graphisme d’une carte chasse au trésor.

Votez pour cette œuvre afin de récompenser ce talent en cliquant ici

Illustration en vidéo
Romane Schott

Tour de France des cimetières

Suite à l’élaboration de son mémoire sur la sépulture, cette jeune artiste a été émerveillée par la beauté et l’influence des cimetières dans le milieu du design graphique.

La richesse typographique que l’on retrouve dans ces lieux a été une réelle source d’inspiration pour réaliser sa carte.

Romane a pour volonté de valoriser ce secteur géographique oublié qui renferment une grande richesse et souhaite faire de ces terrains sacrés, de véritables lieux de ressource typographique.

Votez pour cette œuvre afin de récompenser ce talent en cliquant ici

Illustration en vidéo
Julianne Sedan

Tourisme de soi-même

« À travers la carte de France, on découvre une représentation onirique de lieux où l’on se retrouve face à soi-même . »

Julianne a choisi de représenter la France en illustrant des lieux cachés, peu connus et préservés face au tourisme de masse.

Son œuvre met en lumière le tourisme solitaire en représentant des sites où la nature et la paix règnent davantage que l’homme.

Votez pour cette œuvre afin de récompenser ce talent en cliquant ici

Illustration en vidéo
Lisa Urbanski

Oser sortir, oser voyager

Ce projet a été basé sur la découverte et le voyage.

Le fait d’oser est pour Lisa, essentiel lorsque l’on voyage.

Pour illustrer cette idée d’oser, de passer le pas de la porte et de casser son quotidien, cette jeune artiste a représenté un personnage en mouvement se dirigeant vers un nouveau lieu à découvrir.

Le mur en brique évoque quant à lui l’idée de rompre la routine, représentée ici par des briques cassées.

Votez pour cette œuvre afin de récompenser ce talent en cliquant ici

Illustration en vidéo
Pauline Vera

Provence Folklo

« Jadis, les festivités locales donnaient lieu à des rassemblements mémorables. »

Cette jeune artiste a souhaité représenter une carte de la région P.A.C.A permettant à l’usager de repérer spatialement et visuellement les différentes fêtes locales / folkloriques.

Mettre en rapport l’image de la festivité avec sa localisation géographique. Révéler les spécificités territoriales de la région P.A.C.A.

Votez pour cette œuvre afin de récompenser ce talent en cliquant ici

Illustration en vidéo